Mon colis pour le swap des Senteurs fleuries est parti en début de semaine. S'il n'est pas déjà arrivé, il devrait bientôt l'être et je pourrai vous montrer ce qu'il contient.

DSC02855 

***

Quelle est la région brodée sur ce tissu?? C'est le vieil âne qui est tombé le plus près avec le Nouveau-Brunswick. On en voit effectivement une partie à gauche. On voit aussi la Nouvelle-Écosse et au centre en haut, l'Île-du-Prince-Edouard. Mais à l'époque dont parlera mon patch (vers 1755) cette région portait le nom d'Acadie. 

 DSC02844

Pour celles qui connaissent mon nom de famille (Toulouse) pas très difficile de connaître la ville d'origine de mon ancêtre Pierre Cressac dit de Toulouse. Il était soldat, et les soldats avaient tous un surnom ou nom de guerre, rappelant une de leur caractéristique physique (Legrand, Leblond), une facette de leur caractère (Bellehumeur) ou plus simplement leur ville d'origine. Pierre Cressac dit de Toulouse se retrouva en garnison au Fort Beauséjour en Acadie.

L'Acadie fut fondée vers 1604, ballotée entre les français et les anglais au rythme des guerres. Elle fut oubliée des dirigeants français au profit de Québec, mais ses habitants ont prospérés sur leurs terres fertiles. L'Acadie fut finalement cédée aux anglais qui voulurent faire prêter un serment d'allégeance aux acadiens. Ceux-ci refusèrent, car cela impliquait qu'ils devraient se battre contre les français advenant un nouveau conflit. Ils désiraient la neutralité, les anglais ont dit: NON! La solution, les déporter pour mieux les assimilés aux communautés anglophones. Vous connaissez sans doute la suite du drame de ces familles qui dura de 1755 à 1763.

Ce patch représentera leur histoire qui est aussi l'histoire d'une partie de mes ancêtres, car Pierre Cressac épousa Catherine Vincent, acadienne. Ils se marièrent pendant la déportation et leur premier enfant vit le jour à Kamouraska au Québec en 1760. Ce qui laisse supposé qu'ils s'enfuirent par terre ou par eau pour gagner un territoire français. Ils vécurent à Québec une dizaine d'années puis vinrent s'installer dans la Nouvelle-Beauce. Ils eurent 13 enfants, dont seulement 5 atteignirent l'âge adulte, Pierre (décédé à 23 ans), Charles, Joseph (ma lignée), Catherine et Louise.

Toute cette longue histoire pour vous montrez le second bloc de ce patch, chaque carré fait 3 cm de coté:

    DSC02858

Plusieurs livres racontent l'histoire de ce peuple, mais aussi quelques romans:

Pélagie-La-Charrette d'Antonine Maillet qui raconte la longue aventure d'une femme déportée qui remonte la côte américaine pour revenir en Acadie.

 

41JQVK8MB9L__SL500_AA300_

Le saule de Grand-Pré de René Verville. Celui-ci parle d'une famille avant et pendant la déportation qui sera séparée à jamais.

paruv

 

Vous pouvez aussi vous écoutez ces chansons qui racontent l'histoire fictive d'Évangéline et Gabriel, acadiens.

http://www.youtube.com/watch?v=ihwnTAFgaOA

et

http://www.youtube.com/watch?v=8JIYxjVKs9U

img533

 

***

Troisième partie de mon patch mystère de Patch et Quilt, un peu difficile à coudre. J'ai quelques coins à reprendre qui ne sont pas à mon goût, mais la vue d'ensemble est satisfaisante. La suite et fin en avril. Il est déjà reservé: «Maman celui-là, je le veux accrocher sur mon mur dans ma chambre.»

DSC02859

***

 

Merci de me lire! 

DSC02824 DSC02824 DSC02824

N